lundi 27 avril 2009

Mon éviction de chez Scylla

Samedi 25, après avoir participé à l'après-midi "Hot Pepper Calling 2" dont je déplore le manque de fréquentation et bavardé avec plaisir avec Jean-Michel Calvez, Nathalie Dau, Mélanie Fazi, Charlotte Bousquet, Vanessa et j'en oublie...., j'ai voulu aller participer aussi à la soirée de lancemet de l'anthologie Dragons (vu mon saint patron, cela s'imposait, non?). je venais d'arriver et de dire bonjour aux Noosferiens groupés à l'extérieur, je me dirigeais vers la porte, quand quelqu'un (le caissier, Xavier?) a surgi comme un diable à ressort pour m'annoncer que je ne devais pas entrer, parce qu'il ne m'y autorisait pas, il ne "peut pas m'encadrer". Je lui ai dit que je prenais note, il m'a dit de le faire, et je suis reparti triste de voir confirmer et aggraver mes doutes, que j'avais espéré pouvoir remettre en cause, sur la qualité de service de la librairie. J'ai mis un message sur ActuSF qui a généré un certain nombre de commentaires, et je raye définitivement la librairie Scylla de la liste des lieux fréquentables.

2 commentaires:

HENNINGER a dit…

C'est effectivement déplorable que le monde de la SF regorgent d'exclusions de ce genre. Désolé pour toi ! Et peut-être faudra-t-il dresser un annuaire des malotrus, des trous du culs et autres gargouilles éructantes ? Remets-t-en et bonne journée,
Bernard Henninger

HENNINGER a dit…

Oups ! Y a une faute, Bernard Henninger