mardi 11 août 2009

Anticipation (fin)

La derniere journee a confirme la disparition des francais, encore incomplete le matin (une dizaine de personnes a un debat sur la SF de langue francaise), totale a la ceremonie de cloture (meme Elizabeth Vonarburg etait repartie), pour ne pas parler de la partie chien mort (l'absence de francophone dans l'organisation de la convention a fait que la traduction des affiches de la Dead dogs party etait abominable). J'ai rencontre a la dite soiree d'adieu quelques americains et canadiens francophiles, Jean-Pierre Laigle, Frank Roger, Eric Picholle, point final; soit les autres francais avaient organise une soiree entre eux, soit ils s'en fichaient.
Perrsonnellement, je crois que cette convention est une effroyable occasion manquee, et que l'absence de participation des montrealais francophones est dramatique et patente. J'ai l'impression que Glasgow etait plus francophone que Montreal (mainmise des etats-uniens et canadiens anglophones plus lourde que celle des britanniques?).
Bref: deception, deception, deception...

3 commentaires:

Jean-Louis Trudel a dit…

Rappelle-moi donc combien il y avait de tables rondes en français à Glasgow?

René a dit…

Cher Geoges,
Très Visiblemewnt, on a pas assisté a la meme Convention.

Je me 'cognasis' dans des francophones parout et j'ai jamais vu un aussi bon et beau mélange,

Tu n'es peut-etre pas allé aux "bonnes" tables-rondes, tout simplement...

Ai, pour ma part, été ravi de te revoir et de renouer avec plein de gens, franmcos et anglos, en plus d'en découvrir de nouveaux.
Autre chose: ce qui se passe hors et en dehors des tables-rondes est bien plus 'impotant" que celles-ci. C'est dans les couloirs, restaurants et autres cafeklash que l'on peut rencontrer et parler vraiment aux gens.

Pour ma part, tant professionnelement qu'humainement, ce fut vraiment une expérience unique et profiable, dans tous les sens du mot, tant monbétairement que pour ma, disons, 'carrière' d'écrivain...

So, we see things differently here. ;-)

Au plaisir de recommuniquer ensembles.

René Beaulieu

Georges a dit…

A JLT: aucune table ronde en français, mais un public nombreux aux tables rondes (en anglais) sur la SF française.
A René
Sans aucun doute il y a une certaine "malchance" (due au manque d'organisation) dans ma vision, et le fait que j'ai raté Boréal à cause d'une mauvaise réservation d'hôtel et du manque de courage à aller à deux endroits n'a rien arrangé. J'ai même oublié de m'inscrire au kaffeeklatsch que je désirais ne pas rater (et l'ai donc raté). Essayerai de faire mieux si je peux aller à une autre Worldcon.